amyipaguana:

Horimono
Dans le bouddhisme, le croyant ne rencontre pas d’intermédiaire dans sa quête du Nirvana, c’est une entreprise solitaire et personnelle. Egoïste diront certains, certainement individualiste. 
Dans cette perspective on peut aisément comprendre une pratique du tatouage qui n’a pour but que d’avantager la personne qui les porte.
http://hanafuda.canalblog.com/archives/p90-10.html
 

amyipaguana:

Horimono

Dans le bouddhisme, le croyant ne rencontre pas d’intermédiaire dans sa quête du Nirvana, c’est une entreprise solitaire et personnelle. Egoïste diront certains, certainement individualiste.

Dans cette perspective on peut aisément comprendre une pratique du tatouage qui n’a pour but que d’avantager la personne qui les porte.

http://hanafuda.canalblog.com/archives/p90-10.html

 

(via svaha3)